35

Je ne savais pas que les points de doute, de certitude, d’acclamation, d’autorité et d’amour avaient été proposés par Hervé Bazin, dans son livre Plumons l’oiseau, afin de mieux rendre compte de l’intonation et de l’intention exactes des phrases. Quelques décennies auparavant, un certain auteur décida d’en arracher les sutures, faisant du lecteur le seul repriseur ; oui, celui dont on nous rappelle sans cesse l’orthographe aux deux ailes, l’avait bel et bien plumée, la ponctuation. Magie de l’opération : les points s’en vont le sens demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.