57

Je ne savais pas qu’une centrale nucléaire nécessitait, pour être construite, de douze millions de tonnes de sable ; sable volé à la mer qui gagne alors du terrain plutôt que des touristes, s’étire et s’étend comme un chat au réveil, reprend ses droits à défaut de recouvrer ses fruits et ses châteaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.