96

Il ne la savait pas amoureuse, ne se savait pas amoureux. Lui, était plutôt heureux.

95

Elle ne savait pas me punir (j’apprendrai, plus tard, que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même). C’est pourquoi, après bien des tentatives pour la mettre hors d’elle-même, ma mère,[…]

94

Je ne savais pas quoi faire d’aujourd’hui ; je n’en fis rien. Malheureusement, la réciproque n’était pas vraie. Aujourd’hui ne savait pas non plus quoi faire de moi, mais eut davantage[…]

93

Je ne savais pas que l’acharnement du mauvais sort avait été théorisé par la Loi de Murphy, qui s’intéresse, entre autres, à La Tartine Beurrée (elle tombera toujours du mauvais[…]

92

Je ne savais pas que l’on était déjà fin juillet. Bon sang, mais combien de temps ai-je eu le dos tourné ? Pourtant, juste le temps de regarder, au mur, le[…]

91

Ils ne savaient pas que le parfait petit enfant aryen en couverture du Soleil dans la maison, seul journal autorisé durant l’autoproclamé lumineux troisième Reich, se prénommait Hessy Taft, et qu’elle était juive.[…]

90

On ne sait plus pourquoi ils se tuent (l’ont-ils déjà su eux-mêmes ?) ; c’est devenu une habitude, une tradition qui se transmet de génération en génération, comme celle du[…]

88

Je ne me savais pas particulièrement séduisante, ce jour-là, jusqu’au moment où je dus passer devant la baie vitrée de la brasserie, à l’angle de ma rue, et constater, tournées[…]

87

Je ne savais pas que les flamants roses devaient leur couleur à leur alimentation : de fait, ils ne mangent que des crevettes. Comme la nature est bien faite ! Imaginez combien[…]

86

Je ne savais pas que l’aimable et prévenante marchande de fruits et légumes, chez qui je me rends régulièrement, moins pour goûter à la saveur de ses produits qu’à celui[…]

84

Je ne savais pas que John Cage s’était enfermé dans une chambre insonorisée, à l’université de Harvard, en 1948, dans l’espoir d’y entendre le silence absolu ; espoir, en fin de[…]

83

Je ne savais pas que les rêves, au fil des nuits, pouvaient s’apparenter à de véritables feuilletons, tantôt policiers tantôt romantiques, la fin de l’un devenant le commencement de l’autre,[…]

82

Je ne savais pas que venait de paraître Les Femmes en 30 modèles, sous-titré « Les reconnaître, les approcher, les aimer ». (Après avoir découvert, il y a quelques semaines, le livre Vivre le deuil[…]

81

Je ne savais pas que l’orque, même adulte, ne quittait jamais sa mère. Ses rares périodes d’indépendance, notamment pour l’accouplement, sont toujours brèves et, une fois les ébats terminés, elle[…]