91

Ils ne savaient pas que le parfait petit enfant aryen en couverture du Soleil dans la maison, seul journal autorisé durant l’autoproclamé lumineux troisième Reich, se prénommait Hessy Taft, et qu’elle était juive. Choisie parmi plusieurs autres photographies en lice pour le concours du meilleur représentant de la race aryenne, la sienne avait été envoyée par un sacré farceur, impatient (il aura quand même dû attendre quelques décennies pour que l’on puisse rire avec lui) de ridiculiser le régime hitlérien. Lequel, sans doute aveuglé par ce monstrueux soleil opprimant les étoiles, n’y vit que du feu. Il sélectionna l’image. Nouvelle preuve, s’il en fallait une, que les nazis auraient été bien plus à leurs aises dans les camps : ils y auraient appris la concentration et, quant à la méthode, n’auraient eu que l’embarras du shoah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *