109

Il ne savait pas comment dépeindre ce tragique événement, ni comment donner le plus de précisions possible sans friser l’indécence. Heureusement, il n’était pas le seul dans cette galère, et[…]

Lire la suite →

107

Je ne sais plus me tenir à carreau. Dans le rectangle hermétique de l’appartement, je me sens prise au piège ; dans l’hexagone, prise de vertiges car dangereusement en roue[…]

Lire la suite →

106

Je ne savais pas ce que j’allais devenir. Je me suis donc vite cernée de noir, au cas où je puisse déborder du cadre que j’avais fixé, et échapper à[…]

Lire la suite →

105

Je ne savais pas quoi t’offrir. Il fallait bien, pourtant, te remercier d’être née, mais rien n’était assez sublime pour te soulever, suffisamment solide pour te faire descendre, correctement empaqueté[…]

Lire la suite →

104

Je ne savais pas que les vêtements à rayures, initialement marques d’exclusion, n’étaient portés au Moyen Âge que par les parias de la société – jongleurs, bagnards, hérétiques… Cette symbolique[…]

Lire la suite →

103

Je ne savais pas que l’Optimist était un petit bateau, plus précisément un dériveur d’initiation, inventé en 1947 par Clark Mills. Depuis ma terrasse languedocienne, j’entendis un enfant crier Je veux[…]

Lire la suite →

102

Il ne savait pas comment s’exprimer, d’où venait sa roideur ; de fait, il préférait le silence au bégaiement, aux plaintes et aux redites. Il y tenait, à cette bride le[…]

Lire la suite →

101

Elle ne savait pas comment accueillir tant de baigneurs, la mer. Elle redoutait, déjà, la pellicule opaque des crèmes solaires de tous indices qui recouvrirait bientôt sa surface limpide, jusqu’à[…]

Lire la suite →

100

Il ne sait que dire, ni que faire ; il fait de ses demains une prière, et prie hier d’avancer.

Lire la suite →

99

Je ne savais pas que j’étais partie de si loin, comme née en moins. Bien du chemin me reste à parcourir avant d’atteindre les valeurs positives.

Lire la suite →

98

Je ne savais pas que les poissons volants, libellules des mers chaudes, volaient – jusqu’ici, rien d’exceptionnel étant donné leur dénomination ; qu’ils volaient, donc, sur une extraordinaire longueur, de trente[…]

Lire la suite →

97

Je ne savais pas que le cycle des douze signes du zodiaque chinois était le fruit d’une course entre animaux ; course organisée, selon les sources, par L’Empereur de Jade, ou[…]

Lire la suite →