168

Je ne sais pas si je suis sur écoute, ou épiée par vidéosurveillance, mais, étant donné que les vieux démons ressurgissent systématiquement le jour où la mémoire se résout enfin à devenir sélective, où elle prend la décision irrévocable de « tourner la page », je pense être en droit de m’interroger.

Aussi, je préfère préciser que je ne suis pas cruelle par essence, ni paranoïaque à l’excès, mais mon chat me fixait d’un air suspicieux depuis quelques temps…. J’ai dû crever ses yeux infrarouges – le travail a été exécuté très proprement, et dans le respect de l’animal. Malgré tout, je sens qu’il me regarde toujours, qu’il cherche à me rendre coupable de quelque chose… Je n’ai plus le choix : je vais devoir me percer les yeux, aussi. Je suis en droit d’avoir la paix ! Quant au regard de la pensée, si vous permettez, je m’en occuperai après. Un problème à la fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.