176

On sait que l’on a fait le mauvais choix quand l’autre – rétrospectivement, le bon – nous regarde, la mine défaite. Finalement, en comparaison, le mauvais choix fait meilleure figure ; il passerait presque pour le bon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *