188

Je sais, je sais : qui part à la chasse perd sa place… Seulement, n’ayant jamais su, encore moins voulu, chasser (si ce n’est les idées noires), la place ne devait pas, et ce dès le départ, m’être attribuée. Sans doute ai-je passé trop de temps à regarder, jusqu’à l’ultime instant, jusqu’au hors-champ, le lièvre filer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.