219

Je ne sais pas quelle génération va succéder à la Y, celle qui yogise et s’égosille ; pas plus à la Z, celle qui zappe, bizute, zigzague. Nous y sommes, à l’ère de la dernière lettre de l’alphabet : risqué. Que va-t-on trouver ensuite ? Créerons-nous un nouvel alphabet ? La prochaine dénomination devra forcément être inventive : nous commencerons peut-être à juxtaposer des lettres ou à leur ajouter une certaine puissance… à moins que la génération future soit un ensemble vide, qu’en mathématiques l’on traduit par une paire d’accolades ne contenant rien.

{Rien que du sans contact}

Certes, mes conjectures ne sont guère de bon augure pour les Suivants, ces peut-être 4.0², mais je leur souhaite tout de même de repartir ex nihilo ; changer de zéro… En fin de compte, je préfère encore l’idée d’un ensemble vide que des vides ensemble qui, pour se donner un peu de contenance, jouent à se faire peur, et se prennent au sérieux sans trop prendre à cœur. Que diriez-vous d’y réfléchir autour d’une agape ou d’un banquet, à une table, pas sur le pouce, sans couverts en plastique et sans 4G ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *