241

Je ne savais pas que certaines écoles laissaient aux entreprises la liberté de décider du programme scolaire. En participant ainsi à l’élaboration du contenu de la formation, les futurs employeurs s’assurent que les élèves répondront parfaitement à leurs besoins, et conviendront aux offres d’emploi à venir. Certains trouveront la démarche intelligente, sensée même — elle prépare au monde du travail et on gagne souvent à être préparé. Pourtant, à trop prédire l’aventure, les diseurs, aussi qualifiés soient-ils, la tuent dans l’œuf, empêchant finalement toute intrigue et toute péripétie. A la fin du premier acte, déjà, l’acteur ne croit plus à son texte ; je m’ennuie.

J’imagine ces jeunes diplômés sortir des écoles comme d’une machine à pain ou, plus performant encore, d’un robot multifonction : au bon format, immédiatement prêts à l’emploi. La recette est bien étudiée, elle sera respectée au gramme près. La cuisine est efficace, composée de produits alimentaires semi-élaborés ayant déjà subi stérilisation, épluchage ou pré-cuisson, avant d’être mis sur le marché : blanc d’œuf en poudre, fumet déshydraté, fond de tarte prêt à garnir, viande dépecée et prête à cuire… Il suffit de dérouler la pâte brisée, de verser dans un moule, d’enfourner. Passage instantané entre la poche sous vide et la bouche surprise. Pas le temps de réaliser d’où l’on vient, ni où l’on va. Le bocal s’ouvre sur un beau clac : garantie de sécurité. Le contrat sera de qualité.

Mettre la main à la pâte, c’est aussi apprécier le moment de la levée… Seulement, pendant qu’elle repose, on nous demande toujours de faire quelque chose, en attendant, au risque de passer pour un paresseux aussi difficilement toléré que le gluten ! L’attente n’est pas considérée en soi comme un travail : on n’a pas de temps à prendre. Il en faut pourtant beaucoup à celui qui se surveille comme le lait sur le feu, à la sueur de son front, 365 jours par an, de peur que le corps ne se fige ou que la peau ne se forme ; mais cela ne fait pas partie des compétences attendues. Il apprendra seul à se pardonner de n’être pas conforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.