242

Je ne savais pas que chaque pilote de l’armée britannique nouait autour de son cou un foulard d’évasion. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, Christopher Clayton Hutton, membre du service de renseignement des armées, eut l’ingénieuse idée d’imprimer les cartes militaires sur de la soie, réputée solide et légère, afin de pouvoir les consulter n’importe où, n’importe quand. Plus aucun risque qu’elles ne flétrissent ou ne se déchirent, même en mauvaise posture, contre les vents, et jusque sous l’eau…

Ni même dans l’océan d’une foule, pensé-je alors… Changement d’époque oblige, peut-être est-il temps de remettre au goût du jour ces astucieux foulards ! C’est en toute modestie, et sans jamais renier l’ancrage historique de ladite invention, que j’espère améliorer de façon significative la qualité de vie de mes concitoyens, piétons piétinés pour la plupart. Il s’agira donc de reproduire sur un foulard la configuration pour le moins labyrinthique du territoire ennemi, habituellement appelé centre commercial ou galerie marchande, afin de pouvoir se sauver plus facilement.

Après avoir subi, durant de longues semaines, l’occupation de Noël, finalement destitué de son grade par un monarque à la couronne imbibée de frangipane (en cette période, le régime est vraiment instable), s’élève une nouvelle menace : les Soldes, bien décidés à s’emparer du trône par la force. Et de persuasion, ils n’en manquent pas : ils sont exclusifs, énormes, monstrueux ; avant de s’y aventurer, il est judicieux de savoir où l’on met les pieds, faute de prendre immédiatement ses jambes à son cou. Trouver les escaliers de secours rapidement, indiquer la localisation et la vitesse d’ouverture des portes automatiques, visualiser immédiatement chaque ruelle escarpée, tous les ponts alentour… La fuite deviendra un véritable jeu d’enfant ! De vous à moi, je pense tenir un bon filon. Il s’agit sans doute d’un marché de niche mais, puisqu’il est justement question de s’extraire de la masse pour mieux rejoindre son nid, j’estime le projet viable, et plutôt bien ciblé. Satisfait ou renversé.

Précisons enfin que, pour plus de sérénité, la vente de ces élégants foulards topographiques s’effectuera en dehors des horaires d’ouverture au public, et uniquement dans certaines embrasures, là où pourront s’échapper quelques pacifiques courants d’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *