250

Je sais maintenant qu’au fond du puits béant se trouve un trampoline. Il m’a fallu l’expérimenter plusieurs fois, et il me faudra l’expérimenter encore, pour en avoir l’éphémère certitude : notre toile de fond, même cousue de fil blanc, n’est jamais à l’abri d’un salutaire rebondissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.