257

Les chinois mangent tout ce qui est sous l’eau sauf les sous-marins, tout ce qui vole sauf les avions, et tout ce qui est sur terre sauf les voitures. C’est du moins ce que m’apprend le dicton populaire. Le gourmet sinophone jouit en effet d’une inépuisable inventivité qu’il met au service de son idéal esthésique : il cherche la flaveur inouïe, aspire à l’insolite, et nous sommes servis ! Des pénis de moutons en brochettes, des yeux de thon bouillis, une soupe de nids d’oiseaux, des testicules de poulet en bouillon, des embryons de canards cuits à la vapeur dans leur coquille quelques jours seulement avant éclosion, ainsi qu’un œuf de cent ans, quelques vers à soie et une paire d’holothuries à la sauce aigre-douce… Le dicton dit sans doute vrai : les chinois mangent d’à peu près tout. Tout, en somme, sauf les machines construites par l’homme ; et quand je pense que l’ouvre-boîte est apparu quarante ans après la conserve, je me fais du souci quant à la survie de notre espèce. Aurions-nous bon goût, réchauffés ?

Pendant ce temps, à Palavas-les-Flots, l’iode remplace le glutamate, le grand plongeon le bain-marie. Et la mer, ça creuse. On choisit son homard en tapant 1, 2 ou 3 sur la vitre. Celui-là qui a l’air triste. Celui-ci, bien plus gros et puissant que l’autre ! Tout ce qu’on peut faire en appuyant sur un bouton, défaire celui du pantalon, s’exploser la panse ! Au moment du café, on glisse dans sa poche le petit biscuit posé à côté de la tasse, bien emballé dans son sachet individuel, pour plus tard. Les couteaux, pour l’heure tranquilles, reposent entre les dents des fourchettes, appuie-tête. Les serviettes sont sales et froissées, les nappes ont épongé les drames, elles ont le sentiment du travail bien fait. Le service est continu, les réapprovisionnements quotidiens, le buffet est froid, à volonté, tout va bien. On est dans son assiette, on prend son temps, rien ne risque plus de refroidir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.