[Pièce Détachée]


Les vêtements prennent vite l’informe de la douleur.

 

Ainsi commence le texte que j’ai écrit pour le numéro 2 de Pièce Détachée, très belle revue monothématique dédiée cette fois-ci au pantalon (comme tu peux le voir ci-dessus en photo).

Ma nouvelle s’intitule L’Étrenne du dernier jour. Elle contient 1037 mots, sans compter le titre, et occupe les pages 100 et 101. Tu as désormais connaissance des repères numériques, mais tu ignores toujours de quoi ça parle : d’un pantalon, d’accord, mais encore ? Je te laisse découvrir ?

Tu peux te procurer la revue sur le site internet de la revue, ou en librairie.

(J’avais envie de te tutoyer, je ne sais pas pourquoi. Tu ne te formaliseras pas ?)

 

Je remercie particulièrement la fondatrice de la revue, Maud Bachotet,

pour sa confiance, et sa douceur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.