284

Aujourd’hui, dernier jour de mars J’étudie les phases par lesquelles on passe   Du nombril jusqu’au bout du nez, et enfin : un peu plus loin. Le regard progresse et[…]

Lire la suite →

283

Il n’avait décidément rien à voir avec ces lézards qui restent là, sans rien faire, sinon de prendre le soleil comme s’il n’appartenait qu’à eux seuls ! Lui avait eu[…]

Lire la suite →

282

1. Roman-photo à l’appui, le journal local me propose de « revivre cette dernière journée de confinement ». Pour quoi faire ?   2. Entre deux articles dictés par des drones domestiques, le[…]

Lire la suite →

281

Hier, j’ai cherché à me débarrasser d’un malheureux grain de beauté, posé là sur ma main, comme une particule étrangère, pensant qu’il s’agissait d’une cendre de cigarette ou la peluche[…]

Lire la suite →

280

La cour de l’immeuble est sur écoute. — Je vais encore faire tourner une machine, apporte-moi tes pantalons. — On n’peut pas dire qu’ils sont sales… mon pantalon de pyjama,[…]

Lire la suite →

279

Certains jours n’arrivent pas à prendre de la hauteur, restent bouchés, bas comme le plafond des combles, la voûte des cœurs. Des bosses poussent, sur mon dos et sur mes[…]

Lire la suite →

278

« Vous pouvez être contagieuse sans le savoir. »   La mise en garde du pharmacien me rappela tout à coup celle d’un ancien amant que j’avais, selon ses dires, rendu malade.[…]

Lire la suite →

277

Printemps : première saison de l’année, située entre l’hiver et l’été, caractérisée par des jours plus longs, une température plus douce, une végétation renaissante. Des jours plus longs : assurément. Je confirme in[…]

Lire la suite →

276

Je ne stagne pas quand je me confine. Je discours çà et là. Adverbes de lieu et de choix.

Lire la suite →