281

Hier, j’ai cherché à me débarrasser d’un malheureux grain de beauté, posé là sur ma main, comme une particule étrangère, pensant qu’il s’agissait d’une cendre de cigarette ou la peluche d’un manteau. Je n’ai pas cherché midi à quatorze heures : c’était forcément un truc intrus. D’abord, j’ai soufflé dessus, puis j’ai frotté contre le rebord de la fenêtre, enfin j’ai gratté avec un ongle, dédoublé mais néanmoins redoutable. J’ai gratté un bon moment. Quand j’ai compris que l’intrus était forcément à moi, j’ai baissé les ­bras.

J’ai de moins en moins peur des insectes. Hier, j’ai même aidé un ver de terre à sortir d’une pomme verte. Plusieurs mouches ont pris l’habitude de voleter devant mes yeux. Elles ne m’incommodent plus. Je me garde bien de les chasser avec le dos de la main ou toute autre partie du corps articulée : elles me sont d’une compagnie agréable, et ont la délicatesse de n’émettre aucun bruit. Silencieuses comme l’eau du thé qui refroidit.

‎Hier encore, je suis sortie. Dans la rue, la seule personne que j’ai croisée était un homme nerveux, postillonnant au-dedans de son masque patchwork : j’ai cru, l’instant d’un espace, qu’il me parlait. (J’en étais toute émoustillée ! et prête à tout lui pardonner.) En fait, il criait sur un autre individu (une chose ? un autre truc ?) que lui seul voyait. Toi t’es mort, achevé, finito, qu’il disait, en pointant sur l’invisible son index et son majeur, déguisés en un inimitable pistolet.

C’était une journée singulière comme il y en aura plusieurs.

 

Que je récapitule. Puisque nous sommes jeudi aujourd’hui, hier, ce devait être mercredi. Logique. On recule d’une case et on tombe sur le mercredi. Oui, c’est bien ça : mercredi. D’ordinaire, le jour des sorties au cinéma (je crois, mon jour préféré). Hier était finalement comme d’habitude, que je présume : le film était de science-fiction, d’inspiration burlesque, tendance pantomime ; il faisait un peu peur et se projetait à l’extérieur. (Malgré la mise en œuvre de quelques effets spéciaux, les lunettes 3D ne me semblent pas recommandées. Tarif réduit sur présentation d’un justificatif. Séance unique reconductible, tous les jours vers vingt-quatre heures. Que l’on ne s’y bouscule jusqu’à nouvel ordre.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.