283

Aujourd’hui, dernier jour de mars
J’étudie les phases par lesquelles on passe

 

Du nombril jusqu’au bout du nez, et enfin : un peu plus loin. Le regard progresse et se délasse. Je me surprends à apprécier, chérir même, ce temps long et persistant, ligne continue, comme un horizon.
­

Du coq à l’âne – et pourquoi non ? – j’expérimente le yoga du visage, je force les expressions : finis par les avoir. Le reflet du miroir me rappelle que je suis encore loin d’être tout à fait cohérente, ce à quoi je lui réplique que tout est question d’entraînement, et reprends là ma petite gymnastique.

J’observe ces profonds sillons erratiques
Aujourd’hui, premier jour de face

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.