286

Le judas est un balcon moins rectangulaire, le balcon un judas un peu moins rond : tous deux, figures avides de silhouettes.
Quid du traître, celui qui passe ou celui qui guette ?

On empiète toujours sur le terrain de celui qui s’approprie la terre entière.
­

Le Compas dans l’œil est le nouveau jeu-phare des voisins.

Le but est le suivant : on reporte les distances, on rapporte les fréquences. Les périmètres et les durées sont calculés à la louche. L’usage de la calculette ou de la mesure est formellement interdit (ce n’est pas un jeu mathématique). En revanche, on a le droit de crever l’œil de celui qui triche ou qui abandonne la partie. Ça lui fera de belles jambes qui ne doivent pas courir si vite (ce n’est pas un jeu d’endurance).

On peut y jouer seul, ou à plusieurs. Pas plus de cinq de préférence : dix yeux, maximum. Plus, vous pourriez blesser un membre de votre équipe, ou piquer au vif un acolyte. (Jouer comporte des risques : isolement, dépendance, douleurs, coups bas et blessures. Notez que le jeu du Compas se dégage de toutes responsabilités en cas de conséquences physiques ou psychologiques indépendantes de sa stricte volonté éducative – à savoir distinguer les bons des méchants –, et ne dispose d’aucun Service Après Vendetta.)

Un jeu pour toute la famille : de 7 à 107 ans ! Toutefois, il faudra veiller à ne pas mélanger les tranches d’âges (la famille n’est pas un club sandwich, mais un club très fermé). Tout participant extérieur au cercle familial sera trié sur le volet, et éventuellement relégué dans le garde-manger le temps de la concertation.

Existe en 5 éditions spéciales : Classique, Hyperbolique, Expert délateur, Yeux de lynx, et Détecteur de mensonges. Toutes les éditions comportent 12 mines de rechange. Bile noire incluse. Fonctionne sans piles (ce n’est pas un jeu technologique). Attention : aucun livret de règles n’est fourni : vous les inventerez.


­

Au-dehors, comme à leur habitude, champions d’office, les oiseaux jouent à De l’herbe aussi verte que chez mon voisin.

Quand l’on pourra de nouveau s’approcher les uns des autres, je veillerai tout de même à garder mes distances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.