187

Je sais que j’ai loupé le coche ; ne me reste plus qu’à enfourcher un cheval[…]

Lire la suite →

185

Je ne savais pas que cet ingrédient, entrant dans la composition de certains produits de[…]

Lire la suite →

180

Je ne savais pas comment appeler mon nouveau compagnon à quatre pattes, adopté la veille.[…]

Lire la suite →

179

Je ne savais pas qu’il existait, depuis peu, une application téléphonique proposant à l’utilisateur de[…]

Lire la suite →

178

Je ne sais pas ce que j’ai. Combien de fois, déjà, a-t-on entendu cette larmoyante[…]

Lire la suite →

177

Je ne sais après combien de jours passés sans se doucher l’eau qui s’écoule par[…]

Lire la suite →

176

On sait que l’on a fait le mauvais choix quand l’autre – rétrospectivement, le bon[…]

Lire la suite →

175

Si j’avais su me servir d’un marteau sans me frapper maladroitement le bout des doigts,[…]

Lire la suite →

174

Je ne savais pas qu’un service de tennis pouvait atteindre deux cent soixante-trois kilomètres à[…]

Lire la suite →

173

Il savait très bien piloter l’avion, là n’était pas la question ; il n’en voyait tout[…]

Lire la suite →

171

Je ne savais pas qu’une personne lisant au lit était appelée une librocubiculariste. Une preuve,[…]

Lire la suite →

170

Il ne savait pas pour qui voter ; vraiment, les bulletins lui tombaient des mains, et[…]

Lire la suite →

169

Je ne sais comment définir l’extrême jouissance, ressentie lorsque j’arrache les particules mortes de mon[…]

Lire la suite →

168

Je ne sais pas si je suis sur écoute, ou épiée par vidéosurveillance, mais, étant[…]

Lire la suite →

167

Je ne savais pas qu’il existait trente-cinq formes de flocons de neige, les cristaux variant[…]

Lire la suite →

166

Je ne sais pas ce que le vétérinaire trouve, à cette heure, dans tes viscères ;[…]

Lire la suite →

165

Je ne savais pas que le MÉOPA était un Mélange Équimoléculaire d’Oxygène et Protoxyde d’Azote,[…]

Lire la suite →

164

Je ne sais pourquoi Gérard Depardieu était, la nuit dernière, dans mes rêves… mais je[…]

Lire la suite →

162

Je ne sais pas pourquoi l’on s’obstine à croire que je ne suis pas sociable ![…]

Lire la suite →

161

Je ne sais pourquoi l’argot change les pieds en panards. J’ai déjà entendu quelqu’un prendre[…]

Lire la suite →

160

Je ne sais jamais quoi répondre à la question « As-tu fini avec l’aspirateur ? ». Entre nous,[…]

Lire la suite →

159

Je ne sais plus vraiment où j’habite – vraiment plus serait d’ailleurs plus juste : sur[…]

Lire la suite →

158

Tu ne savais pas vieillir, tu avais tout juste la peau fripée du nouveau-né : comment, alors,[…]

Lire la suite →

157

Je ne savais pas que Louisette était autrefois le surnom de la guillotine. Soit dit[…]

Lire la suite →

156

Je ne sais pas pourquoi mais sais toujours comment : avec les quelques instruments valides dont[…]

Lire la suite →

155

Je sais qu’aucun des trois livres que je suis actuellement en train d’écrire n’aboutira un[…]

Lire la suite →

154

Je sais pourquoi j’ai mal (fait assez rare pour être mentionné) : un ancien voisin, que je[…]

Lire la suite →

152

On sait désormais, malheureusement trop en avance, que non, l’année ne sera pas bonne ; et[…]

Lire la suite →

151

Je ne savais plus vraiment qui j’étais. Au-dessus de la nappe – déjà tachée par le[…]

Lire la suite →

150

Je ne savais pas encore, au matin, si j’allais fêter la nouvelle année. Après avoir[…]

Lire la suite →

148

Je ne savais pas vraiment quel était le meilleur coup. J’ai tenté la diagonale du[…]

Lire la suite →

147

Je ne savais pas que l’Institut du Cerveau et de la Moelle Épinière avait découvert,[…]

Lire la suite →

146

Il ne savait visiblement pas où m’entreposer le temps d’accueillir l’imprévu aux talons hauts, qui[…]

Lire la suite →

145

Je ne sais pas pourquoi la vision de cette bouche, quand je pensais m’en être finalement[…]

Lire la suite →

144

Je ne sais pas (toujours pas) comment me délivrer du mazout lacrymal qui m’amalgame ; je n’ai[…]

Lire la suite →

142

Je ne savais pas que le prénom Anatole signifiait « là où le soleil se lève ».[…]

Lire la suite →

141

Je n’ai jamais su pourquoi je tournais à droite quand je voulais aller à gauche (et[…]

Lire la suite →

140

Je ne sais pas pourquoi j’attire tant les vautours. Seule ma carcasse doit combler la[…]

Lire la suite →

139

Je ne savais pas que les règles, dans la terminologie hébraïque, renvoyaient à l’idée de[…]

Lire la suite →